Église Saint Georges - Quai Fulchiron 69005 Lyon secretariatsaintgeorges@gmail.com 04 72 77 07 90

Dons

Dons pour Saint-Georges :

Tous ceux qui désirent un reçu fiscal pour leur don à Saint-Georges doivent impérativement le libeller à « A.D.L Saint-Georges ». Seule l’association diocésaine est habilitée à délivrer des reçus fiscaux. Les dons sont ensuite reversés à Saint-Georges

Vous pouvez également faire un virement permanent sur le compte de Saint-Georges (ou sur le compte ADL-Saint-Georges si vous désirez un reçu fiscal)

Dons pour la restauration du grand orgue :

– Dons à l’ordre d’AMORSAGE (sans reçu)

– Dons à l’ordre de « Fondation Saint-Irénée – AMORSAGE ». La fondation offre l’avantage de permettre au donateur d’avoir 75% de réduction d’impôts au titre de l’ISF, 66% de réduction d’impôts au titre de l’impôt sur le revenu et de 60% de réduction d’impôts pour les entreprises.

– Dons à l’ordre de « ADL- sanctuaire Saint-Georges– dépôt travaux» avec déduction fiscale de 66% au titre de l’impôt sur le revenu.

Pour plus d’informations :

Brigitte Horiot, Présidente d’AMORSAGE : bhoriot@gmail.com,

Bruno de Pazzis, trésorier : depazzis.bruno@neuf.fr


Quêtes, denier, casuel : quelles différences ?

La quête

La quête est une ressource essentielle pour la vie de nos paroisses : c’est même leur principale ressource financière. L’argent collecté à cette occasion permet de faire face aux charges de fonctionnement d’une paroisse : chauffage, éclairage, entretien et réparation des bâtiments, fleurissement de l’église, documentation, etc. Certains dimanches, les quêtes sont dites  « quêtes impérées ». Ce sont des demandes diocésaines ou universelles destinées à certaines œuvres. Elles sont soit partielles (20% vont à la destination annoncée et 80% restent pour la paroisse), soit totales (rien ne reste à la paroisse). Exemple en octobre : Dimanche 20 octobre : Quête pontificale pour la mission (OPM) (quête impérée universelle et totale).

Le denier de l’Eglise

Principale ressource financière du diocèse de Lyon, le Denier de l’Église lui permet de financer concrètement sa mission. Depuis la loi de séparation des Églises et de l’État, en 1905, les diocèses ne reçoivent en effet aucune subvention pour assurer leur fonctionnement. Le Denier permet d’abord au diocèse de rémunérer chaque mois les prêtres en activité. Il assure également un salaire aux laïcs embauchés par notre diocèse, en charge de l’animation pastorale, de l’accueil ou encore de la gestion et de l’administration… Les dons au Denier financent également les compléments de retraite qui sont versés aux prêtres âgés : ce peut être pour l’aménagement de leur logement, à adapter à leurs besoins, mais aussi, bien souvent, pour assurer leur prise en charge en maison de retraite. Le Denier sert enfin à financer les études des séminaristes, que ce soit pour leur formation ou leur logement, et les frais de formation des diacres (qui ne sont pas rémunérés, toutefois, pour le service qu’ils rendent à l’Église).

Chiffres 2019 du diocèse de Lyon : 413 prêtres en activité et à la retraite ; 21 séminaristes ; 153 laïcs salariés ; 97 diacres permanents en formation.

Le denier, un don déductible des impôts

Si vous êtes imposable, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu 66 % du montant de votre don au Denier, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Aussi, un don de 100 € ne vous coûte réellement que 34 € après déduction fiscale. Vous recevrez, pour ce faire, un reçu fiscal. Important : avec la mise en place du prélèvement à la source, ces déductions fiscales demeurent inchangées. L’Église recommande de donner 1 à 2 % de votre revenu annuel au Denier.

Plusieurs manières de donner

Vous pouvez participer à la collecte du Denier en donnant en ligne, par carte bancaire. Vous pouvez aussi mettre en place un prélèvement automatique directement sur ce site. Si vous le préférez, vous pouvez établir un chèque à l’ordre de l’Association Diocésaine de Lyon et le renvoyer à l’adresse suivante : Association Diocésaine de Lyon / Service donateurs6 avenue Adolphe Max 69321 Lyon Cedex 05

Le casuel

Ce sont des offrandes faites au cas par cas, pour les grandes occasions (baptême, mariage, obsèques).

L’Église propose comme repères indicatifs :

  • pour le baptême: une offrande de 50 à 150 €
  • pour le mariage: une offrande d’un montant indicatif de 200 à 400 € ou de 5 % des sommes totales engagées pour la journée.
  • pour les funérailles: une offrande d’un montant indicatif de 120 à 300 €.

Offrande des messes

Chaque messe est célébrée pour l’Église et pour le monde entier. Pour les fidèles qui le souhaitent, il est possible de confier au prêtre une intention particulière : prier pour un défunt, un malade, un jeune couple, un baptisé ou un nouveau prêtre… Offrir une messe à une intention particulière est à la fois une charité temporelle qui assure la subsistance des prêtres, et une charité spirituelle qui donne les grâces efficaces de la messe à ceux qui en profitent… En effet, depuis les premiers chrétiens, cette intention est accompagnée d’une offrande. Ce don n’est pas le paiement d’une célébration, car une messe n’a pas de prix, mais il est destiné à assurer la vie matérielle des prêtres en leur apportant un complément de revenu.

Messe : 17 € ; Neuvaine : 170 €